Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 14:08

Après Vienne, Budapest ..... Et l'année prochaine, Istambul.

Déjà visitées, Bruxelles, Amsterdam, Londres, Berlin, Rome, Paris, Prague.

A visiter les prochaines années : Barcelone, Lisbonne, Stockholm, Copenhague, Dublin ..... Puis, le reste du monde..

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 09:13

Tom-dans-la-neige.jpg

Un an déjà, petit Tom devient grand Tom.

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 11:57

 My life continue son cours avec son lot d'évènements insolites. Aurais-je imaginé que l'on portasse plainte contre moi pour vol de données informatiques ? C'était sans compter sur le groupe d'intérêts personnels, mon sympathique ex employeur. 

  GIP     

  3 ans "Chapitre 1" (à suivre)

Arrivistes

C'est quand même cocasse; après 60 ans  de vie tranquille, je suis devenue délinquante, ça fait beaucoup rire mon entourage, mais malgré tout, c'est clairement consternant.

Beaucoup d'ami(e)s et de relations rencontrés dans ma longue  vie m'ont proposé de me faire un témoignage d'honorabilité et j'en suis heureuse et touchée, mais, je n'en suis pas encore là.

Cependant, la semaine dernière, alors que je bullais pénardement dans ma salle de bain, Jo m'apprend que la police est dans la maison concernant la plainte du GIP .

 Connaissant Jo et son côté "blagues à deux balles", je lui réponds: "sans blague" d'un air guoguenard.

 Mais, non, il insiste de plus belle. Et, moi, toujours incrédule, je lui réponds: "La police belge ou la police française ?". Sérieusement, il me dit : "La police belge, ils sont dans la salle à manger, ils veulent ta déposition."

Constatant qu'il est sérieux, je descends donc rencontrer ces braves gens,à savoir mon agent de quartier (comme nous avons en Belgique) et sa collègue. Ils me rappellent la plainte qui a été déposée contre moi en février 2012, alors que j'étais en arrêt pour burn-out et que je venais de donner ma démission, car je ne voulais plus travailler là-dedans. Je me détruisais peu à peu et il fallait en finir. 

Ils me proposent donc, soit de prendre ma déposition immédiatement ou de me recevoir au poste de police dans le courant de la semaine. Comme j'ai un gros dossier à remettre en ordre avant de leur remettre les éléments importants, je fais le choix de me rendre au poste dans la semaine; ça me donnera le temps de me replonger dans ces évènements que j'ai partiellement zappé de ma mémoire.

Ce mercredi, je suis donc allé faire ma déposition et fournir la liste des dossiers qu'on m'accuse d'avoir volé, c'est tout mon travail depuis trois ans à la mission locale , puis au GIP, tous mes brouillons  que j'avais laissé sur mon espace informatique perso et, conne de conne comme je suis , que je m'étais  envoyé par mails, plusieurs mails car c'était volumineux, en laissant ces mails dans ma messagerie professionnelle.

Mais, t'es conne ,clo.  Quel pain béni pour l'opposition !

En réalité, je voulais tout effacer et prendre du temps plus tard pour trier ce qui était des outils ou documents perso que je voulais garder, notamment, les copies des courriers et mails nombreux que j'avais fait à ma directrice pour signaler nombre d'anomalies qui ont sans doute causé ma perte dans cette boite, car j'étais sans doute trop "chiante".

En plus, comme je devais récupérer un dossier de paye tout pourri,  j'ai demandé le même salaire que celui qui me transmettait ce dossier. Ce jour-là, j'ai signé mon arrêt de mort. J'étais sans doute la personne à abattre et ils ont réussi. ... à m'écoeurer et me faire partir. Bah, je ne regrette rien. ....Ni le bien, ni le mal quon m'a fait.... gna gna gna ..tout ça mest bien égal.... NOON, rien de rien.................. .... 

Finalement, j'étais méfiante, mais hyper naïve.J'aurais simplement pu tout enregistrer sur ma clé USB, mais, je n'ai pas imaginé qu'ils iraient jusqu'à porter plainte contre moi avec, en plus, une précipitation incroyable.

A l'époque, du reste, j'étais toujours salariée du GIP et de plus, salariée protégée car, en congé de maladie.

Dès ma démission reçue, ils sont allé dans ma boite mail, ont tout vérifié et ont vu évidemment que je m'étais envoyé mes dossiers . Et, sans avertissement, sans respect des procédures, sans me convoquer pour explication, ils ont d'emblée porter plainte contre moi.

Et, ensuite, stupidement, ils m'ont demandé des explications, après avoir demandé conseil au juriste du GIP qui ne sait pas qu'après avoir déposé une plainte, on ne demande pas d'explications à la personne concernée, l'affaire est entre les mains de la police et ils n'ont plus rien à me demander.

Je me suis quand même payé le luxe jouissif d'aller leur dire que je n'avais rien à leur dire. C'était trop trop ! 

De toute façon, étant toujours salariée, je me devais de répondre à leur convocation à la fin de mon congé de maladie.

 En fait, ils me repprochaient d'avoir volé mes propres dossiers alors que j'étais salariée et que ,par ailleurs, j'avais signalé que j'avais sur ma clé USB perso l'entièreté des payes et comptas des 4 dernières années que j'avais dû sauvegarder avec l'informaticien, car on changeait la version des logiciels paye et compta. Il fallait une clé USB et je n'en possédais pas au boulot, je n'avais que la mienne et ce jour-là, mon responsable était absent, comme très souvent.

 

Renseignements pris, j' étais, en effet, dans mon tort en m'envoyant mes tableaux chez moi, car ces tableaux et documents appartiennent à la structure, j'ai été payé pour les faire et je les ai enregistré sur les espaces communs ou particuliers de la structure. N'ayant aucune intention malveillante, je n'ai même pas pensé commettre une erreur, d'autant plus que ces données, pour les plus importantes, je les avais dans ma tête à force de les renseigner partout.

La seule raison de cette plainte était sans doute de me salir, me discréditer,me faire taire, mais, ça a eu l'effet inverse, j'ai reçu neuf pages de mails de mes collègues et de gens qui avaient quitté la structure les deux dernières années. D'ailleurs, j'ai fait une copie, ai enlevé tous les noms et ai fourni ces mails à la police. Je sais que ça n'a pas de valeur, mais ce n'est pas inutile de donner ces infos. 

Et, quant à me faire taire, ils ont vraiment utiliser le plus mauvais moyen pour y parvenir . Depuis 60 ans, personne n'a jamais trouvé le bouton OFF pour me faire taire quand je suis en rage .

 

Bref, mon agent de quartier m'a dit que ma déposition allait retourner chez le procureur du roi belge, qui transmettrait au procureur de la république français qui ne m'informera de rien si la plainte est classée sans suite.

 Mais, au moins, on sait à quoi servent nos impôts ! 

On ne se demande plus : "Mais, que fait la police ?"  Elle fait son travail.

 

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 16:58

Je ne viens plus sur mon blog. Je n'avais pas imaginé que le statut d'autoentrepreneur fonctionnerait aussi bien et me donnerait tant de boulot.

Je pensais faire des petites prestations ici ou là pour arrondir les fins de mois, mais, non, en fait, ce statut, ça marche ou ça ne marche pas du tout.

Mais, quand ça marche, ça marche fort et on a même du mal à se modérer et à lever le pied, car il faut répondre aux besoins des clients qui comptent sur nous. Pas moyen de dire une fois oui, une fois non. Il faut être opérationnel, d'autant plus qu'on développe avec les clients des rapports d'estime et de confiance et qu'on ne peut les laisser tomber lorsqu'ils ont besoin de nous.

Seul problème, il faut vraiment faire gaffe de ne pas dépasser un plafond de revenus annuels, ce n'est pas toujours évident.

En fait, c'est vraiment varié, je passe du social à l'industrie automobile en passant par la restauration rapide avec des missions diverses et variées, des personnes très différentes, des gens simples et des gens compliqués.

Bref, je suis toujours dans mes chiffres, mes lois et mon ordi et je n'ai plus le temps de bloguer.

ça reviendra peut-être. Qui sait ?

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 21:35

Bon, je vais bientôt recommencer à écrire.

Je vais faire des lettres à chacune des personnes du Groupe d'Intérêt Personnel. Je ne savais pas comment exorciser cet écoeurement, mais ça prend forme peu à peu. Je ne sais pas encore bien si ça sera humoristique ou colérique.L'inspiration vient peu à peu.

Samantha,  sans profondeur, Chantal,  méchante et laide, Satanas,   arriviste et Diabolo,  bête et méchant... ça fait beaucoup de méchants.

   L'autre :" je fais mon oeuvre et j'ai ma cour".

Le bellâtre qui s'écoute parler , on sait qu'il passe quand les décolletés de Chantal deviennent plus plongeants.

Et comme dab, la femme  qu'on case généreusement aux RH, faute de social ou de solidarité.

ça fait du bien de dire du mal !

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 16:45

Cette semaine, stage de théâtre et la semaine d'après , départ pour Berlin.

 Si jamais, le beau temps se met de la partie, ça va être génial.

YESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

                     0001.gif

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 16:19

Trois mois que je suis à fond dans deux nouveaux boulots, syndic et socio cu, deux boulots totalement différents, des gens totalement différents.      

Surtout, une grosse fatigue qui commence à se résorber. Dur, dur d'apprendre en très peu de temps trois nouveaux logiciels : compta, paye et gestion de copropriétés. J'étais tellement fatiguée que j'ai cru que j'étais vieille.

Mais, non, l'apprentissage et le changement, ça demande un investissement physique et mental important, mais au final, c'est très gratifiant de maitriser les choses et de finir par naviguer à vu sans soucis.

J'ai dû aussi digérer l'incroyable méchanceté des gipiens MDE de Hem, enfin, quelques uns, les cartés au "nouveau centre" et les "ayant peur pour ma carrière", les protégés par le président et ceux qui n'osent rien dire contre ces protégés, aussi incompétents soient-ils.

 Les trois singes : on ne veut pas voir, on ne veut pas entendre, on ne veut rien dire....

ça aussi, ça m'a bien fatigué. C'était trop écoeurant. Quand je pense qu'ils ont porté plainte contre moi pour vol de données informatiques. Plainte aussi ridicule que risible et dont je n'ai aucunes nouvelles alors que j'attends impatiemment de pouvoir me défendre et de contre attaquer.

 En attendant, la vie continue  et comme disent tous les gens qui ont quitté ce maudit GIP : " il y a une vie après le GIP . Et, elle est quand même plus belle." .... et bien plus gratifiante et plus rentable à tout point de vue......

En plus, j'ai gardé quelques amies très chères, et rien que pour ça, ça vaut le coup...

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 16:44

GIP

Commentaire  de Georges sur le blog de Michel Abhervé ,réflexion que je partage totalement concernant les groupements d'intérêts publics :link

"Ces structures sont avant tout des outils de com’ politique, à la main des maires, que les collectivités locales et principalement les mairies arrêtent des créer des structures à tour de bras pour résoudre par de la com’ toute la misère du monde n’est pas une mauvaise voie, l’idéal serait d’arrêter d’injecter de l’argent dans les structures pour l’injecter dans la résolution des problèmes…"

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 16:22

Trois ans, c'est peu et c'est beaucoup, ça dépend de ce qu'on y a vécu pendant ces trois années.Trois ans sur un lieu de travail, c'est quand même environ 650 jours à côtoyer quotidiennement les quelques mêmes personnes, à échanger, à partager, à fournir des travaux, à se supporter positivement ou négativement, à partager des repas, des joies, des peines.....

Ce sont des amitiés qui se sont créées, de la confiance accordée à tort et à raison. C'est quand même un gros moment de vie.

Travailler dans une association, ça peut enrichir, mais ça peut aussi détruire !

ça peut même faire les deux, c'est comme au casino, faut savoir t'ârrêter avant de tout perdre.

Voici ma lettre de départ de ce que j'ai maintenant envie d'appeler le "Groupe d'Intérêts Personnels" pour quelques uns :

Chers collègues et amis,

Ce qui devait arriver arriva. J’ai donc décidé de tourner la page et de quitter l’entreprise.

Avec le soutien amical de nombre d’entre vous,  j’ai essayé de rester, de durer,  de m’accrocher, mais, vous avez constaté que j’allais de plus en plus mal. Mon compagnon et mes enfants me pressaient de partir de là, et il y avait cet écœurement, ce mal au ventre et cette constante envie de vomir, ce mal qui vous prend les tripes et qui ne vous lâche pas, même si vous faites le fanfaron et que vous vous  dites à vous-même et aux autres que vous gérez, que vous êtes forte, qu’ils ne vous auront pas …

Il est des combats qui sont vains.

En avril 2011, quand Michel est parti, la SAG a perdu en sérieux et en compétences, ses qualités principales.

En mai 2011, quand Mous est partie, la SAG a perdu en humanité, sa qualité principale.

Chacun sait, même lui, que ce n’était pas toujours simple de travailler au quotidien avec Michel, mais c’était un roc au niveau comptabilité et gestion ;  et bien souvent, depuis son départ, j’ai eu recours à ses outils et tableaux pour mon travail. Je le revois encore « au placard » pendant qu’un autre s’attribuait les budgets 2011 qu’il avait fait, pour les présenter aux présidents.

Quant à Mous, deux ans à travailler ensemble, m’ont fait découvrir une collègue sérieuse et compétente, qui aimait son travail, qui assurait, même pendant les longs mois où elle faisait la navette entre son boulot et l’hôpital. On a voulu la dénigrer et on a tenté de la casser. Elle a sauvé sa peau en partant, elle aussi. (Comme d’autres hors SAG).

J’ai alors perdu une collègue, mais j’ai gardé une amie. Je ne m’en suis jamais caché.

Après ces départs donc, (et je ne parle que de la SAG)  je me suis retrouvée à gérer toute seule des gros dossiers, les compta ML et PLIE, la paye ML, PLIE puis MDE, Innovance, le contrôle FSE ML 2009, la répartition du budget CPO état…, j’ai essayé d’avancer avec des gens qu’aujourd’hui, je n’estime pas, ni humainement, ni professionnellement, hormis Fatiha bien sûr.

Ces gens me le rendent bien en m’accusant de vols de données informatiques et en portant plainte contre moi sans aucun respect des procédures légales.  En un seul  courrier, ils m’informent que je suis accusée, jugée et condamnée.

Pourquoi doit-on systématiquement salir, dénigrer et diaboliser les gens qui quittent le GIP ? Serais-je brusquement devenu une dangereuse espionne prête à divulguer les informations confidentielles de la structure ? Qui va le croire ? Et, pour quoi faire ?

Depuis trois ans, j’ai accès à la compta, à la paye, je réalise moi-même les tableaux récapitulatifs et brusquement, le lendemain de ma démission, on se précipite sur ma messagerie, et  d’emblée, on se doute que je suis une délinquante, et on découvre que je suis une terroriste…. assez stupide pour laisser des mails compromettant dans sa boite mail.

A savoir, j’ai vidé mon users perso comprenant documents obsolètes et tableaux non terminés que je me suis envoyé chez moi pour faire le tri. Délit …DAMNED ! Je suis une voleuse de données informatiques !

On pourrait croire que la création du GIP aurait eu pour but essentiel  de rationnaliser les ressources financières et humaines pour les mettre au service de l’emploi dans une conjoncture de crise… Que nenni !

Il semble que les responsables soient positionnés sur les starting blocs prêts à poursuivre une salariées qui ne souhaite que partir  sans rien demander que son dû. ( 1338 € net mensuel après mon augmentation de avril 2011, le plus bas salaire du GIP hors contrats aidés)

Mon fils m’a dit de ne donner aucune explication sur les accusations.

« T’expliquer avec des gens comme ça, c’est déjà te conduire en coupable. Ils utilisent des moyens juridiques pour te casser, tu leur réponds sur le même terrain . »  dit-il.  Et, il a raison.

Ceux qui me connaissent savent qui je suis. C’est l’important.

C’était juste pour que vous sachiez …. Comme disait Mous. (pièce jointe)

Combien faudra-t-il encore de « Pour que vous sachiez …», pour que vos présidents se préoccupent de la souffrance au travail au moins presque autant que de la réduction des coûts ?

Et, quand comprendront-ils qu’il est , au moins, aussi important d’avoir une gestion des ressources humaines raisonnée pour construire une équipe performante qu’une gestion rigoureuse de chaque euros sur fonds publics ?

ET, quand prendront-ils le recul nécessaire pour écouter autre chose que le « toujours » même son de cloche de quatre cadres de la structure (ceux-là même qui ont pignon sur CA et sur présidents)  ignorant le droit de réponse des salariés de base et ne respectant pas la présomption d’innocence, je parle pour moi. Confiance aveugle au point  de déposer plainte et menacer de poursuite au pénal ?

PLIE : Amandine, Caroline, Axelle , Dorothée, Mostafia parties en courant ….. aucune remise en cause !

MDE : Philippe, Holly,  Mauricette, Dominique, Fabienne, Véronique, Nathalie …… chouette,  économie !

ML : RAS .Trois départs non conflictuels, simplement choisis et dignes.  Ils n’ont pas l’esprit GIP, parait-il .

…………………………………………………………………………

Cependant, ce mail a pour but essentiel de vous remercier tous pour les bons moments passés ensemble et pour le soutien amical que vous m’avez apporté. J’aurais aimé continuer à travailler avec vous, mais, je n’en suis plus capable.

Je sais que je reverrais certains occasionnellement, et ce sera toujours avec plaisir.

Je pars donc en courant, « je secoue la poussière de mes sandales » et j’avance… JE RESPIRE……

J’ai un nouveau boulot début avril et je commence à bosser comme autoentrepreneur, fin mars,  ça m’aide à tourner la page et à positiver.

J’ai 59 ans et je rebondis, on me fait confiance. Autant dire qu’il faut simplement croire en soi et aller de l’avant.

Au revoir, les amis.

 

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 07:04

559355_3738421025384_1421887809_4406866_1980590976_n.jpg

Mon nouveau lieu de travail.

La photo n'est pas terrible car je l'ai prise de mon bureau un jour de sâle temps, mais quand il fait beau, c'est génial.

je me demande comment j'ai pu tenir dans cette horrible maison de l'emploi étouffante à tout point de vue, mal payée, un énorme boulot, aucune reconnaissance et .... Chantal, Samantha, Satanas et Diabolo.....

C'est incroyable comment un lieu de travail peut déjà donner la pêche, comme une respiration.

Un peu de vert, beaucoup d'air, tu sors pour te détendre et ça va mieux, tu te ressources.

Dans mon bureau, j'ai tout déménagé pour avoir une vue sur le parc lorsque je suis sur l'ordi, ça donne une impression d'être en vacances.

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article