Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 15:02

En ce moment, en Belgique, l'émoi est grand, suite à la décision du tribunal d'application des peines de libérer Michelle Martin  comme le prévoit la loi belge après qu'un condamné est purgé la moitié de sa peine et qu'il montre de sérieuses possibilités de réinsertion.

Le couvent des clarisses à Malonne près de Namur a accepté d'accueillir Michelle Martin.

Les familles des victimes de Dutroux et Michelle sont sous le choc et n'acceptent pas cette décision, ni 93% des belges . De nombreuses manifestations sont organisées autour du couvent de Malonne.

Michelle Martin est coupable d'avoir laissé mourir de faim Julie et Mélissa agées de huit ans alors qu'elle étaient emmurées vivantes dans une cache de la cave. Elle est aussi complice des enlèvements et viols de quatre autres fillettes deux décédées et deux libérées.

Elle est surtout coupable de n'avoir rien dit, rien fait, d'avoir laissée faire et regarder faire un monstre dont elle était amoureuse, amour aveugle et fou qui lui a enlevé toute conscience du mal fait à autrui et toute sensibilité, toute émotion face à la détresse des petites filles.

Alors que Dutroux était en prison, elle était la seule personne au monde en capacité de sauver Julie et Mélissa cachée dans la cave, mais elle les a laissées là, mourir d'angoisse et de faim.

Qu'a-t-elle fait ? RIEN.

Son crime : LACHETE, ABSENCE DE CONSCIENCE ET D' EMOTION !

Coupable de RIEN, en effet, mais, un rien tellement porteur des plus bas instincts de l'homme , la lâcheté. Lâcheté à un tel niveau que le plus minable d'entre les humains ne peut imaginer possible. Avait-elle peur de la justice ? Avait-elle peur de Dutroux qui était en prison pour trois mois ? Etait-elle simplement insensible ? Pensait-elle parfois aux petites qui agonisaient doucement ? N'y pensait-elle même pas ? Comment un être humain peut-il en arriver là ? ça fait peur ..................

Ce qui sépare le héros du lâche, c'est que, un moment donné, le coeur est plus fort que la peur. Et, quelquesoit le risque encouru, un homme, une femme va se lever, se mettre en péril parce qu'il ne supporte plus la souffrance ou l'injustice faite à autrui. C'est ce qui est arrivé pendant la seconde guerre mondiale où de simples gens se sont conduits en héros, car ils ne pouvaient laisser massacrer des gosses juifs ou autres.

Au fond, nous sommes tous des lâches et nous ignorons notre capacité d'héroïsme si nous ne sommes confronté à un cas de révolte extrême face à l'injustice.

Mais, il est inimaginable que 99.99 % des êtres humains, aussi nuls soient-ils, n'auraient libéré Julie et Mélissa s'ils avaient eu connaissance de leur cachette. 99.99 % de l'humanité sauf Michelle Martin et un pervers comme Dutroux...

Partager cet article

Repost 0

commentaires