Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 15:06
Il parait qu'on a tous quelqu'un qui ne nous oublie jamais, qui nous accompagne tout au long de la vie, qui suit scrupuleusement nos réussites et nos déboires. He, bien c'est vrai de vrai !

Je viens de recevoir un avis d'impôt foncier (13 € ) pour mon grand-père qui est mort voici plus de quarante ans. Je ne sais même pas quand.
Je me souviens l'avoir vu alors que j'étais dans mon petit lit à barreaux voici bien longtemps.

Et, en plus, la lettre s'est baladée avant d'arriver en Belgique, ils ont fait des recherches pour me retrouver.
Je ne suis pas sûre que la dépense engagée pour ces treize euros soit un bon calcul !

Pourquoi moi ? Je ne sais ? Nous sommes plus de quinze héritiers et les autres n'ont rien reçu.
J'ai donc envoyé la liste des héritiers au centre des impôts.
Vont-ils envoyé quinze avis d'imposition de 13€ / 15 = 0,86 € ? J'me d'mande.

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 15:00
Jamais oublié !
Kadidja . C'était en 1990, pendant l'été.
Kadidja était une jeune fille joyeuse, souriante, petite brune aux cheveux courts et aux grands yeux noirs.
Elle passait souvent à la maison comme beaucoup d'autres copains et copines de Luc. Nous habitions en effet tout près du lycée et lorsque les cours se terminaient et qu'il fallait attendre le bus pour se rendre dans les petites villes voisines, les jeunes squattaient la maison.
C'était l'époque où Luc allait encore bien et où il avait quelques ami(e)s fidèles.

En juin 90, c'était le bac. Comme Kadidja habitait sur notre route pour se rendre au lycée où se passait l'écrit, je l'avais prise en passant sur cette route de Lens à Henin-Beaumont pour les conduire au lieu des épreuves.
L'attente des résultats fut longue comme toute attente des résultats d'un examen.
Luc et Kadidja eurent tous deux leurs bacs et la plupart des autres copains aussi.

Kadidja était algérienne et vivait depuis de nombreuses années chez son oncle. Cet été-là, elle devait partir avec toute sa famille en Algérie, en Kabylie plus précisemment.
Je ne la connaissais pas bien, encore moins sa famille.

Fin juillet, Luc reçut une lettre désespérée de Kadidja. Elle le suppliait de me demander de lui envoyer un billet d'avion pour revenir en France, car, disait-elle, sa famille avait décidé de la marier contre son gré et il fallait qu'elle réussisse à récupérer son passeport pour s'enfuir, mais elle n'avait pas d'argent pour s'acheter une billet d'avion.
A la lecture de la lettre, j'étais très bouleversée et j'ai décidé d'acheter un billet d'avion Alger- Paris ou Lesquin. C'était assez cher, mais ça me semblait tellement horrible et injuste.
Et, qui dans sa vie, n'a pas eu ,un jour, besoin d'une main tendue ?

Une quinzaine de jours après, nous avons reçu en retour le billet d'avion, car il fallait absolument un billet Aller-Retour, sinon pas de visa.
Et, je le regrette encore aujourd'hui car c'était trop cher pour mon budget à l'époque , je n'ai pas acheté ce billet Aller-Retour.
Nous n'avons jamais plus eu de nouvelles de Kadidja. J'ignore ce qu'elle est devenue. Il m'est arrivé de faire des recherches sur internet, sur Copains d'avant et autre, mais je n'ai jamais retrouvé sa trace.

Peut-être est-ce parce que sa vie avait croisé celle de Luc que j'y pense souvent ? 
Peut-être à cause de ce drame qu'elle a dû vivre ?
En tout cas, je ne l'ai jamais oublié et j'ai beaucoup regretté ne pas avoir tout fait pour l'aider à revenir.
Est-ce qu'elle s'en est sortie ? Quelle vie, a-t-elle dû vivre ?
Et, tous ces massacres en Kabylie dans les années qui ont suivi ?
Et, comment une jeune fille qui a grandi en France peut s'adapter à la vie des femmes là-bas ?
Je ne saurais sans doute jamais .
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 14:08
Autrefois, j'ai bien connu une vieille dame que j'aimais beaucoup.
De vieille catholique traditionnelle, elle était passé vers l'âge de  60 ans au renouveau charismatique au grand désespoir de son fils, passant ainsi d'une vie de bourgeoise  aisée à une vie en communauté dans un appart au coeur d'une Zup.
C'était une vieille dame indigne, originale, têtue et même bornée dans ses convictions, profondément convaincue qu'elle servait Dieu et les hommes, et donnant ainsi de son temps et de son argent sans compter.
Je l'ai connu lors de ma période spirituelle où j'ai évolué ainsi entre église baptiste, renouveau charismatique et église pentecôtiste à la recherche d'une vérité que j'ai parfois cru trouver et que j'ai renoncé ensuite à chercher. En réalité, j'ai surtout rencontré des hommes et des femmes soudés par des croyances et des convictions comme dans tout groupe humain et j'y ai découvert leur travers et leur limites, voire leur aberrations non assumées. J'ai sans doute aussi fait un voyage à la recherche de moi-même.
Comme j'arrive quand même à garder la tête froide et à ne jamais perdre mon droit à la reflexion , à la critique et à la remise en cause, dans ces communautés,soit je me suis sauvée, soit je me suis faite virer, car dans certains groupes, que dis-je, dans tous, l'esprit de corps prime à la reflexion même constructive.
Bref, bien que je ne sois pas restée dans le renouveau charismatique, je suis restée amie avec Mamie Jeanne jusqu'à sa mort.
Lorsqu'elle a commencé à vieillir un peu trop, qu'elle avait froid lorsqu'on laissait des portes ouvertes, qu'elle ne pouvait plus suivre le rythme des longs week-end d'évangélisation, "le Seigneur" a soufflé au "berger" qu'elle ne pouvait plus rester dans la communauté qui avait pour vocation "l'évangélisation".
Et, le berger, mû par l'"Esprit Saint" a convaincu Mamie de debarrasser le plancher. Et ,PERSONNE , dans la communauté, n'a critiqué cette décision. C'est à dire, t'es vieille, tu ne sers plus à rien, nous, nous devons annoncé l'amour du Seigneur. Je pense qu'on lui a soufflé que c'était elle qui pensait qu'elle devait partir, que c'était la volonté de Dieu.
Ce fût , alors, pour Mamie, un long chemin de souffrance , d'abandon et de solitude.
Je pense qu'elle avait aimé le prêtre qui était berger de la communauté comme un fils.
Elle avait d'ailleurs perdu un de ses fils d'une tumeur au cerveau , il avait six ans. Peut-être avait-elle reporté ce vide affectif sur ce prêtre ?
En tout cas, elle est passé d'une vie où elle voyait énormément de monde à une solitude extrême dans la petite maison qu'elle avait gardé.
Peu de gens venaient la voir. Elle n'était pourtant qu'à une soixantaine de kilomètres de Lens où était cette communauté.
Je lui compte trois ou quatre ami(e)s qui lui ont été fidèles.
Mais, le prêtre qu'elle avait tant soutenu et aidé, n'est pratiquement jamais venu la voir et il n'est même pas venu à son enterrement.
Un jour, que j'étais allé voir Mamie chez elle, elle me dit : "Losque je mourrais, je veux qu'on danse autour de ma tombe, car, je serai auprès du Seigneur, ça doit être un jour de joie."
Et, j'ai répondu : " Ne compte pas sur moi, car le jour où tu partiras, j'aurais de la peine, car j'aurais perdu une amie. Et, c'est tout .Et, je ne danserai pas autour de ta tombe."

D'ailleurs, à son enterrement, il n'y avait presque personne des gens avec qui elle avait vécu pendant des années (trop occupés sans doute à servir "le Seigneur").
Quand nous sommes arrivées moi et Christine,une autre amie fidèle, nous avons cru nous être trompées d'enterrement. Il n'y avait presque personne en dehors de sa famille et la cérémonie fut austère, rien à voir avec l'exubérance du renouveau.
Enseignante toutes les deux, nous avions dû demander une autorisation d'absence exceptionnelle pour assister à la cérémonie. Les autres ne s'étaient, semble-t-il, pas donné cette peine.
Je pense encore souvent à elle. Elle avait aussi beaucoup d'humour, une bonne nature et un sâle caractère, mais quand elle aimait les gens, c'était sincère et vrai.
A Dieu, Mamie Jeanne ! Si tu avais raison et s'il existe ?
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 16:03
Tu aurais eu bientôt 36 ans. En septembre 2001, on avait fêté tes 29 ans à l'hôpital, la dernière fois. POURQUOI ?    LUC ...six ans 
   
           Tu as passé tout ton temps
           A attendre cette seconde chance
                   Pour une pause
                   Qui te ferait du bien
                

 Et de l'infinité         
 Qui te fait peur
  Tu es arraché des décombres
  De ta rêverie silencieuse.
                                         Tu es dans les bras d'un ange
                                          Puisses-tu y trouver
                                          Un peu de réconfort
                                                                                                                          
       Tu es dans les bras d'un ange
        Puisses-tu y trouver
        Un peu de réconfort...
 
                                                                                                                   
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 08:27
Maintenant, les toutous doivent avoir une attitude citoyenne, enfin surtout les maitres des toutous.
A Carcassonne, il y avait une grande campagne de pub qui nous rappelait que les déjections canines pouvaient coûter 38 € et il y avait de nombreux endroits où trouver des sachets.
C'est le cas dans de nombreuses villes maintenant. Et c'est vrai que si on veut avoir des villes propres, il faut aussi qu'il y ait des poubelles suffisantes et des facilités pour les gens qui ont des chiens.
Je pense qu'on est plus motivé à utiliser les poubelles lorsque l'on vit dans un environnement propre, et ensuite, c'est une affaire d'éducation et c'est vrai que ,dans certains coins , il y a du boulot.
Parfois, certaines villes ont des espaces sablés pour les chiens, mais, moi, mon chien refuse d'y aller, il trouve que c'est sâle, bien qu'il se délecte à sniffer les odeurs.
A Tournai, nous allons avoir bientôt une campagne de sensibilisation ciblée sur les chiens et avec distribution de sacs aux maitres de chiens.
Mais, déjà fleurissent les affichettes sur toutes les poubelles des parcs et en ville;  et les distributeurs de sacs sont installés peu à peu.
Et, moi, j'adore les sacs de la ville de Tournai, car d'un côté, vous avez un grand BRAVO et de l'autre, vous avez la notice en bandes déssinnée pour ramasser les crottes sans vous sâlir les mains. C'est comme les meubles Ikea, mais, c'est plus facile. On en apprend tous les jours.
En France, c'est : "on vous donne déjà les sacs, alors, démerdez-vous !" En effet ....!






Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 17:00
C'est donc la rentrée. Nous allons repartir pour de nouvelles aventures du quotidien, râler sur l'actualité, sur les programmes télé, sur les cons, sur les politiques, essayer de se trouver quelques distractions, quelques sorties intéressantes, quelques spectacles.
Tiens, Yves Jamait vient à Lille en décembre. Il faut que j'y aille.
Tiens bon, Clo, y a pas que les vacances dans la vie, ce qui fait leurs intérêts, c'est le fait de les attendre, de les préparer.
Et, puis, il y a des tas de gens qui ne partent pas, jamais. ça, c'est nul.
Je revendique pour tous le droit à un changement d'air et d'environnement, comme une necessité vitale qui préserve la santé en donnant des émotions positives.
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 16:51
Et pour finir ce tour de France en se réhabituant peu à peu à une température plus fraîche, petite escale au Mans.
He, bien, on ne regrette pas d'être passé par là pour rentrer chez nous.
La magnifique cathédrale toute en pierre dentelée est entourée d'une vielle ville qui ne manque pas de charme et d'histoire. Allez-y, ça vaut le coup.
Nous avons terminé nos vacances par un repas à la Taverne face au théâtre du Mans, où les serveurs sont sympas et pleins d'humour (en tout cas le nôtre), les plats sont copieux. Nous y avons rencontré une nouvelle zélandaise qui habitait Londres et qui passait aussi une soirée au Mans avec ses parents. Etonnant les rencontres !
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 16:49
A Castelnaudary, c'était la fête du cassoulet ce samedi 30 août.
Que dire si ce n'est que ça pétait .
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 16:45
Trop, trop de monde . Les parkings souterrains très chers.
On mange bien au bistrot romain sur une jolie petite place verdoyante.
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 16:40
Entre Narbonne et la mer. Le massif de la Clape, dépouillé, aride, où la végétation s'acharne à ne pas pousser ou si peu.
On le traverse en regardant ce qui nous reste dans la bouteille d'eau, on jette aussi un regard au ciel au cas où des vautours attendraient en tournant et on vérifie si il n'y a pas  de squelettes le long de la route comme dans les bandes déssinées de Lucky Luke ou dans Vil Coyotte. (oui, je sais, je suis très cultivée )
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article