Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 16:45

Cette semaine, stage de théâtre et la semaine d'après , départ pour Berlin.

 Si jamais, le beau temps se met de la partie, ça va être génial.

YESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

                     0001.gif

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 16:19

Trois mois que je suis à fond dans deux nouveaux boulots, syndic et socio cu, deux boulots totalement différents, des gens totalement différents.      

Surtout, une grosse fatigue qui commence à se résorber. Dur, dur d'apprendre en très peu de temps trois nouveaux logiciels : compta, paye et gestion de copropriétés. J'étais tellement fatiguée que j'ai cru que j'étais vieille.

Mais, non, l'apprentissage et le changement, ça demande un investissement physique et mental important, mais au final, c'est très gratifiant de maitriser les choses et de finir par naviguer à vu sans soucis.

J'ai dû aussi digérer l'incroyable méchanceté des gipiens MDE de Hem, enfin, quelques uns, les cartés au "nouveau centre" et les "ayant peur pour ma carrière", les protégés par le président et ceux qui n'osent rien dire contre ces protégés, aussi incompétents soient-ils.

 Les trois singes : on ne veut pas voir, on ne veut pas entendre, on ne veut rien dire....

ça aussi, ça m'a bien fatigué. C'était trop écoeurant. Quand je pense qu'ils ont porté plainte contre moi pour vol de données informatiques. Plainte aussi ridicule que risible et dont je n'ai aucunes nouvelles alors que j'attends impatiemment de pouvoir me défendre et de contre attaquer.

 En attendant, la vie continue  et comme disent tous les gens qui ont quitté ce maudit GIP : " il y a une vie après le GIP . Et, elle est quand même plus belle." .... et bien plus gratifiante et plus rentable à tout point de vue......

En plus, j'ai gardé quelques amies très chères, et rien que pour ça, ça vaut le coup...

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 16:44

GIP

Commentaire  de Georges sur le blog de Michel Abhervé ,réflexion que je partage totalement concernant les groupements d'intérêts publics :link

"Ces structures sont avant tout des outils de com’ politique, à la main des maires, que les collectivités locales et principalement les mairies arrêtent des créer des structures à tour de bras pour résoudre par de la com’ toute la misère du monde n’est pas une mauvaise voie, l’idéal serait d’arrêter d’injecter de l’argent dans les structures pour l’injecter dans la résolution des problèmes…"

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 16:22

Trois ans, c'est peu et c'est beaucoup, ça dépend de ce qu'on y a vécu pendant ces trois années.Trois ans sur un lieu de travail, c'est quand même environ 650 jours à côtoyer quotidiennement les quelques mêmes personnes, à échanger, à partager, à fournir des travaux, à se supporter positivement ou négativement, à partager des repas, des joies, des peines.....

Ce sont des amitiés qui se sont créées, de la confiance accordée à tort et à raison. C'est quand même un gros moment de vie.

Travailler dans une association, ça peut enrichir, mais ça peut aussi détruire !

ça peut même faire les deux, c'est comme au casino, faut savoir t'ârrêter avant de tout perdre.

Voici ma lettre de départ de ce que j'ai maintenant envie d'appeler le "Groupe d'Intérêts Personnels" pour quelques uns :

Chers collègues et amis,

Ce qui devait arriver arriva. J’ai donc décidé de tourner la page et de quitter l’entreprise.

Avec le soutien amical de nombre d’entre vous,  j’ai essayé de rester, de durer,  de m’accrocher, mais, vous avez constaté que j’allais de plus en plus mal. Mon compagnon et mes enfants me pressaient de partir de là, et il y avait cet écœurement, ce mal au ventre et cette constante envie de vomir, ce mal qui vous prend les tripes et qui ne vous lâche pas, même si vous faites le fanfaron et que vous vous  dites à vous-même et aux autres que vous gérez, que vous êtes forte, qu’ils ne vous auront pas …

Il est des combats qui sont vains.

En avril 2011, quand Michel est parti, la SAG a perdu en sérieux et en compétences, ses qualités principales.

En mai 2011, quand Mous est partie, la SAG a perdu en humanité, sa qualité principale.

Chacun sait, même lui, que ce n’était pas toujours simple de travailler au quotidien avec Michel, mais c’était un roc au niveau comptabilité et gestion ;  et bien souvent, depuis son départ, j’ai eu recours à ses outils et tableaux pour mon travail. Je le revois encore « au placard » pendant qu’un autre s’attribuait les budgets 2011 qu’il avait fait, pour les présenter aux présidents.

Quant à Mous, deux ans à travailler ensemble, m’ont fait découvrir une collègue sérieuse et compétente, qui aimait son travail, qui assurait, même pendant les longs mois où elle faisait la navette entre son boulot et l’hôpital. On a voulu la dénigrer et on a tenté de la casser. Elle a sauvé sa peau en partant, elle aussi. (Comme d’autres hors SAG).

J’ai alors perdu une collègue, mais j’ai gardé une amie. Je ne m’en suis jamais caché.

Après ces départs donc, (et je ne parle que de la SAG)  je me suis retrouvée à gérer toute seule des gros dossiers, les compta ML et PLIE, la paye ML, PLIE puis MDE, Innovance, le contrôle FSE ML 2009, la répartition du budget CPO état…, j’ai essayé d’avancer avec des gens qu’aujourd’hui, je n’estime pas, ni humainement, ni professionnellement, hormis Fatiha bien sûr.

Ces gens me le rendent bien en m’accusant de vols de données informatiques et en portant plainte contre moi sans aucun respect des procédures légales.  En un seul  courrier, ils m’informent que je suis accusée, jugée et condamnée.

Pourquoi doit-on systématiquement salir, dénigrer et diaboliser les gens qui quittent le GIP ? Serais-je brusquement devenu une dangereuse espionne prête à divulguer les informations confidentielles de la structure ? Qui va le croire ? Et, pour quoi faire ?

Depuis trois ans, j’ai accès à la compta, à la paye, je réalise moi-même les tableaux récapitulatifs et brusquement, le lendemain de ma démission, on se précipite sur ma messagerie, et  d’emblée, on se doute que je suis une délinquante, et on découvre que je suis une terroriste…. assez stupide pour laisser des mails compromettant dans sa boite mail.

A savoir, j’ai vidé mon users perso comprenant documents obsolètes et tableaux non terminés que je me suis envoyé chez moi pour faire le tri. Délit …DAMNED ! Je suis une voleuse de données informatiques !

On pourrait croire que la création du GIP aurait eu pour but essentiel  de rationnaliser les ressources financières et humaines pour les mettre au service de l’emploi dans une conjoncture de crise… Que nenni !

Il semble que les responsables soient positionnés sur les starting blocs prêts à poursuivre une salariées qui ne souhaite que partir  sans rien demander que son dû. ( 1338 € net mensuel après mon augmentation de avril 2011, le plus bas salaire du GIP hors contrats aidés)

Mon fils m’a dit de ne donner aucune explication sur les accusations.

« T’expliquer avec des gens comme ça, c’est déjà te conduire en coupable. Ils utilisent des moyens juridiques pour te casser, tu leur réponds sur le même terrain . »  dit-il.  Et, il a raison.

Ceux qui me connaissent savent qui je suis. C’est l’important.

C’était juste pour que vous sachiez …. Comme disait Mous. (pièce jointe)

Combien faudra-t-il encore de « Pour que vous sachiez …», pour que vos présidents se préoccupent de la souffrance au travail au moins presque autant que de la réduction des coûts ?

Et, quand comprendront-ils qu’il est , au moins, aussi important d’avoir une gestion des ressources humaines raisonnée pour construire une équipe performante qu’une gestion rigoureuse de chaque euros sur fonds publics ?

ET, quand prendront-ils le recul nécessaire pour écouter autre chose que le « toujours » même son de cloche de quatre cadres de la structure (ceux-là même qui ont pignon sur CA et sur présidents)  ignorant le droit de réponse des salariés de base et ne respectant pas la présomption d’innocence, je parle pour moi. Confiance aveugle au point  de déposer plainte et menacer de poursuite au pénal ?

PLIE : Amandine, Caroline, Axelle , Dorothée, Mostafia parties en courant ….. aucune remise en cause !

MDE : Philippe, Holly,  Mauricette, Dominique, Fabienne, Véronique, Nathalie …… chouette,  économie !

ML : RAS .Trois départs non conflictuels, simplement choisis et dignes.  Ils n’ont pas l’esprit GIP, parait-il .

…………………………………………………………………………

Cependant, ce mail a pour but essentiel de vous remercier tous pour les bons moments passés ensemble et pour le soutien amical que vous m’avez apporté. J’aurais aimé continuer à travailler avec vous, mais, je n’en suis plus capable.

Je sais que je reverrais certains occasionnellement, et ce sera toujours avec plaisir.

Je pars donc en courant, « je secoue la poussière de mes sandales » et j’avance… JE RESPIRE……

J’ai un nouveau boulot début avril et je commence à bosser comme autoentrepreneur, fin mars,  ça m’aide à tourner la page et à positiver.

J’ai 59 ans et je rebondis, on me fait confiance. Autant dire qu’il faut simplement croire en soi et aller de l’avant.

Au revoir, les amis.

 

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 07:04

559355_3738421025384_1421887809_4406866_1980590976_n.jpg

Mon nouveau lieu de travail.

La photo n'est pas terrible car je l'ai prise de mon bureau un jour de sâle temps, mais quand il fait beau, c'est génial.

je me demande comment j'ai pu tenir dans cette horrible maison de l'emploi étouffante à tout point de vue, mal payée, un énorme boulot, aucune reconnaissance et .... Chantal, Samantha, Satanas et Diabolo.....

C'est incroyable comment un lieu de travail peut déjà donner la pêche, comme une respiration.

Un peu de vert, beaucoup d'air, tu sors pour te détendre et ça va mieux, tu te ressources.

Dans mon bureau, j'ai tout déménagé pour avoir une vue sur le parc lorsque je suis sur l'ordi, ça donne une impression d'être en vacances.

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 06:56

25032012428 (2)Voilà TOM, 11 semaines, on n'a pas tenu longtemps sans chien, ça faisait trop vide dans la maison.

Bien sûr, après Roxe, on a repris un border collie, ce sont des chiens très attentifs et très intelligents.

Tom est déjà quasi propre et il a adopté la maison et le jardin.

 Les chats se sont fait à l'idée et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 11:50
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 06:43

Voilà, après trois ans, le verdict est tombé. On ne peut plus rien contre cette saloperie de lymphone.

Trois ans de remission, c'est beaucoup pour un chien, c'est même rare, parait-il.

N'empêche qu'on a les boules !

Un mois à trois mois, a dit le véto.

Il nous conseille de ne pas le laisser aller trop loin, pour ne pas nous faire de mauvais souvenirs.

Il faut décider quand on arrête, ne pas la laisser souffrir, ne pas la laisser trainer si ,par exemple, elle va bien un jour, puis mal deux jours. Il faut décider avant que ça n'aille mal. Si les jours "sans" deviennent plus nombreux que les jours "avec" .... Faut arrêter . Dur de décider !

Pour l'instant, elle vit encore sa vie de chien, un peu ralentie, mais elle mange, elle boit, elle court après ses chats et elle réclame sa promenade. Elle dort un peu plus souvent, mais elle sait bien réclamer ses caresses.Ses yeux semblent nous dire : qu'est-ce qu'il y a ? Elle ressent, sans doute, notre "déjà" peine de savoir qu'elle va partir bientôt.

Les chiens ont ce bonheur d'ignorer leur maladie, mais, nous, nous savons et ça ajoute à la douleur.

Va, continue ta vie de chien, on t'accompagnera jusqu'au bout.

Un chien, ça n'est pas tout dans la vie, mais ça rend la vie entière, comme une complétude, une pièce du puzzle qui achève, un petit morceau de bonheur en plus.

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 08:54
Trop bien. J'ai reçu 300€ en trop sur mon solde de tout compte, vu le sérieux et la compétence ....... de....
 Je vais quand même me payer le luxe de le dire. Trop jouissif !
Nouveau centre, nouveau centre, que d'erreurs en ton nom ! Certains partis protègent leurs membres comme l'église a protégé les prêtres pédophiles. En tout cas, ils ne peuvent pas dire qu'ils ne savent pas.
Je les ai assez interpellé avec preuves à l'appui.
Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 18:32

Saloperie de vie , de destin !

Nanou nous a quitté cette nuit, sans rien dire, sans appeler, son coeur a lâché...comme ça....en silence.

Ce voyage au Maroc la réjouissait tellement, sept jours de randonnée et de chant, le soir, autour du feu. Avec sa petite fille pour la première fois... Elle était si heureuse en partant.

Et, puis, plus rien, plus de Nanou.

La dernière fois qu'on s'est vu autour d'un repas, elle nous a chanté Barbara. On avait la chair de poule en l'écoutant.

 Elle avait le même talent que sa mère pour chanter.

Elle pensait souvent à cette maman morte trop jeune à 58 ans d'une ambolie.

Et, voilà Nanou qui nous quitte à 58 ans ....................dans son sommeil...

On croit à un mauvais rêve, on va certainement se réveiller....

Non, merde de merde, c'est vrai.

Et, son corps qui ne sera pas rapatrié avant huit ou dix jours, et sa petite fille de huit ans, là bas au Maroc qui attend son papa et sa maman en pleurant sa mamie.

Adieu Nanou. On se connaissait depuis dix ans, dix ans où Jo a redécouvert une soeur avec laquelle il avait toujours été en conflit depuis leur petite enfance.

Une soeur avec qui on avait renoué des liens et qu'on appréciait de voir régulièrement. Ils s'étaient parlé, avaient revu leur enfance compliquée avec un autre regard.

Deux enfants qui avaient fui un milieu familial peu équilibré, un père froid et distant... Une mère noyée dans son travail... Deux enfants qui vivaient ensemble, mais si séparés de part leur caractère et leur affinités incompatibles. Sous le même toit mais jamais complices, et même plutôt ennemis .

Il a fallu presque 50 ans pour qu'ils se parlent, se découvrent, échangent sur les parents..

Et, puis voilà, Nanou est partie, loin d'ici, dans la nuit !

Repost 0
Published by clo - dans My life
commenter cet article